Energescence

Bioélectronique - Biorésonance - Énergétique
Bioéléctronique : me contacter pour des mesures ou des bilans bioélectroniques

 
06 49 28 26 97
07 50 95 65 87

 
     
Bioélectronique
La cellule est une centrale hydro-électrique
La cellule est considérée de manière électronique, comme un dipôle (diélectrique), où interviennent ; tension (différence de potentiel) ; courants (circulations) et énergie (vitalité). Or pour fonctionner correctement, la cellule diélectrique doit contenir suffisamment d'éléments nutritifs, dont les ions accumulés, au niveau de sa membrane, engendrent une différence de potentiel électrique. Toute diminution ou inversion de ce potentiel électrique, indique une dérégularisation, voir même, une carence en certains éléments. A terme, les échanges entre le milieu inter et extra-cellulaire peuvent être rompus. Le niveau de vitalité est à l'image de ces échanges. La bioélectronique permet, entre autre, de quantifier le niveau d'échange membranaire, indiquant le "colmatage" de la cellule, signe d'une dégénérescence du terrain.
cellule passage membrane
La membrane cellulaire est suffisament poreuse pour permettre à la cellule de s'hydrater, de s'oxygéner, de se nourrir, de s'énergétiser et d'évacuer ses déchets métaboliques.
cellule blocage membrane
Le déficit en certains éléments controlant la porosité de la membrane cellulaire provoque un colmatage. La cellule se deshydrate, s'asphyxie, s'anémie, se sclérose et s'intoxique de ses propres déchets non métabolisés.